Qu’est-ce qu’une structure déployée selon Monique Merly

Qu’est-ce qu’une Structure Déployée ?

Monique Merly – philosophe qui a dialogué pendant plus de vingt ans avec Francis Pellerin- souligna dans un de ses articles : «  Un itinéraire spirituel », « l’appellation pourrait prêter au malentendu. Le déploiement serait simple dépliage et l’oeuvre serait le fruit de la conjonction d’un aplat donné et du « dépliage » d’un de ses éléments : une astuce en volume, décomposante. Ce serait omettre l’oeil sollicité. Précisément ce type d’oeuvre, comme la sculpture cinétique, refuse tout achèvement ou saisie de la réalité à voir. L’objet «vu » n’est pas l’oeuvre accessible. Il s’agit de saisir ces « grands plans qui vivent » et qui nous invitent au passage : car c’est à l’occasion d’un tel passage qu’ils ébauchent, indivise, la Forme qu’ils révèlent. Et c’est pourquoi « un mobile », comme celui du Musée des Beaux Arts de Rennes, ou un Bas-Relief , comme au Centre Culturel du Triangle à Rennes, ou encore une Structure plurielle, comme l’Anascope à Rennes, s’offrent au regard comme un parcours ou une attente. »