Parcours Francis PELLERIN en pays Malouin

Cancale

Cancale, est son lieu de naissance, le 2 Avril 1915 ( à La Forge 5 rue de La Roulette), et de son enfance, de sa jeunesse…
Francis Pellerin fut d’abord apprenti chez un ébéniste de Cancale, Henri Bagot, en 1928. Puis il gagne les Beaux Arts de Rennes, dés 1930.

Musée de Cancale

Au Musée de Cancale, place Saint-Méen vous verrez plusieurs œuvres de Francis Pellerin : Un buste de son père, Joseph Pellerin, embarqué dès ses onze ans pour la pêche à Terre-Neuve. C’est un buste en chêne réalisé en 1933. C’est l’épouse de Francis Pellerin qui a confié cette œuvre au Musée. Un buste d’un marin, fait à l’atelier de Bourget, au beaux Arts de Rennes lorsque Francis Pellerin avait 17 ans. Deux bas reliefs en plâtre, des années 1945-50, évoquant la pêche à l’épuisette et la pêche à la ligne. Deux pastelles, réalisées avant son séjour à Rome ( 1946 à 1948) , de l’«Anse du four à chaux » et du «Rocher de Cancale ». La présence de ces œuvres est le fruit de la donation Haude Pellerin, fille de Francis Pellerin.

Saint Malo

Saint Malo, est marqué de six œuvres aux caractéristiques esthétiques variées : Un Bas-relief sur la façade de l’Inscription Maritime, quai Duguay Trouin. Oeuvre intitulée « le mariage d’Amphitrite » datée 1950, en granit, 450 x 220cm. Un Bas-relief, au haut du Phare du Grand Jardin, représentant un Neptune, réalisé en 1953.

Une sculpture en chêne (bois récupéré au château de Chambord! ) représentant une « Orbiche » (ou Roussette, Chien de mer) et une charpente décorée de poissons stylisés. Sur la partie externe des poutres, au-dessus des étales est gravé le quatrain suivant « La mer nous porte. La marée nous déporte. le pêcheur nous emporte. C’est ici qu’il m’apporte. ». Travail réalisé en 1954 pour la poissonnerie Intra Muros de Saint Malo. Remarque : La Mairie a déposé la dite « Orbiche » , en 2003, pour des raisons de préservation patrimoniale ; et a fait réaliser une copie par l’entreprise Guitton.

Une fresque de 700x 450cm en galets roses, gris, noirs et dorés, datée de 1954 sur la façade du Casino, côté Sillon. C’est une œuvre importante pour l’histoire de l’Art car c’est la première œuvre non figurative de Francis PELLERIN; et , sans doute, la première œuvre abstraite en Bretagne ! Aujourd’hui cette fresque est partiellement masquée par un escalier métallique de sécurité.

Deux réalisations monumentales, d’esthétique abstraite, au titre du 1% (difficiles d’accès) : A Saint Servan, en 1973, au C.E.S. La Motte, une sculpture en ronde-bosse, en acier Corton. A Saint Malo, en 1974, au C.E.S. Surcouf, une sculpture en acier. Notons que depuis 2017 le collège Surcouf est fermé.